Livraison GRATUITE en France : Europe à partir de 60.00€ d'achat

La haute couture et le bananier

La haute couture et le bananier

La fibre de banane es-ellet l'une des fibres naturelles les plus solides?

 

Des scientifiques de la province pakistanaise de Sindh, dans le sud-est du pays, ont commencé à extraire des fibres de déchets de bananes, ce qui, espèrent les acteurs de l'industrie textile et les agriculteurs, pourrait devenir une alternative au coton.

La fibre de banane est l'une des fibres naturelles les plus solides. Biodégradable et semblable à la fibre de bambou, elle est fabriquée à partir de la tige du bananier, qui est composée principalement de cellulose.

 

La région du Sindh est le producteur de bananes du Pakistan.

Cette région fournit 80 % de la production et produit des dizaines de milliers de tonnes de déchets, car les bananiers ne donnent des fruits qu'une fois dans leur vie et le residu de la plante est abandonné après la récolte.

 

Des recherches sur la transformation des déchets de bananes en matériaux biodégradables ont été menées ces dernières années dans des pays comme l'Australie et le Japon, mais au Pakistan, l'université agricole du Sindh est le fer de lance d'un projet visant à transformer les restes de la récolte en matériaux biodégradables.

 

L'université du Sindh, a lis en place un projet pilote qui vise à concevoir des produits de valeur à partir de déchets de bananes. À partir des rebuts de bananes, nous fabriquons des produits, notamment de la fibre de banane et du compost solide et liquide", a déclaré le professeur Inayatullah Rajpar, qui dirige le département des sciences du sol de l'université, à Arab News en début de semaine.

 

Le recyclage des déchets permettra également de réduire la pollution provenant des exploitations bananières.

"Le Sindh produit chaque année 35 000 tonnes de déchets de bananes qui sont soit brûlés soit jetés, contribuant ainsi à la dégradation de l'environnement", a-t-il déclaré.

 

"Cette activité complète les revenus des planteurs pour renoncer à ces pratiques désastreuses pour l'environnement et à tirer profit des résidus de fruits."

 

HISTORIQUE

L'université agricole du Sindh lance un projet visant à transformer les restes de récolte en matériaux biodégradables

 Planteur de bananier bio dans sa plantation

Lorsque les agriculteurs coupent les bananes des arbres.

Ils laissent généralement les troncs volumineux et bulbeux se décomposer et se perdre. Mais pour le coton, l'industrie textile et les agriculteurs du pays voient un potentiel dans leur production, et une chance d'aider le pays à réduire sa facture d'importation.

 

La majeure partie du coton pakistanais a été importée ces dernières années, la production ayant diminué.

 

En 2019-20, la récolte de coton du pays a été la plus faible depuis plus de trois décennies, et le rendement de 2020-21 a diminué de près de 30 %. Le rendement annuel national du coton au Pakistan a chuté de moitié au cours de la dernière décennie environ en raison du changement climatique et d'autres facteur, a déclaré à Arab News Ghulam Sarwar Panhwar, un agronome basé à Hyderabad.

 

La banane étant une explotation agricole plus rentable que le coton, l'utilisation de ses rebuts pour la production de fibres rendra la culture bien plus profitable pour toute la filière.

 

Une surface de 4000 mètres carré produit 150 000 roupies (840 $) de coton. En revanche, 4000 mètres carré produit 200 000 à 300 000 roupies de bananes. Le bénéfice de la fibre de banane serait supplémentaire pour les cultivateurs", a déclaré M. Panhwar.

 

Mustafa Bari, directeur de Bari Textile Mills Pvt, a déclaré que si des recherches supplémentaires étaient nécessaires pour estimer le potentiel de la fibre de banane pour remplacer le fil de coton, le projet était prometteur car il aiderait l'industrie textile locale à répondre à la demande internationale de produits durables et à valeur ajoutée sur des marchés tels que l'UE.

 

Le plus grand producteur mondial de fruits et légumes s'est associé à une start-up de textile végétalien pour recycler ses déchets de fruits en cuir végétalien.

 

La Dole Sunshine Company a annoncé son partenariat avec la startup Ananas Anam, qui a créé le cuir végétal innovant à base d'ananas Piñatex.

 

Cette collaboration s'inscrit dans le cadre des efforts déployés par Dole pour atteindre l'objectif de zéro perte de fruits d'ici 2025. L'entreprise a lancé sa promesse en six points en juin 2020, dans laquelle elle s'est engagée à lutter contre le gaspillage alimentaire, à éliminer le sucre transformé et les plastiques, à améliorer l'accès à la nutrition au niveau mondial ainsi qu'à opérer une transition vers une économie circulaire.

 

Dans le cadre de ce partenariat, les fabricants de Piñatex, basés à Londres, réutiliseront les feuilles d'ananas provenant des fermes de Dole aux Philippines. La fibre des feuilles sera extraite, séchée et traitée pour créer la base de la maille non tissée de Piñatex.

 

Le cuir végétalien polyvalent est actuellement utilisé par plus de 1 000 marques de mode de vie, dont Nike, Hugo Boss, H&M, Paul Smith et d'autres, pour fabriquer toutes sortes de produits, des chaussures aux sacs.

 

Lutter contre le gaspillage alimentaire.

 Tissus gris foncé issus de bananier

Tissus issus de la transformation des résidus de bananes.

Pier-Luigi Sigismondi est président de Dole Sunshine Company. Il a déclaré. Chez Dole, nous pensons que la finalité et donc notre promesse - doit imprégner tout ce que nous faisons pour aborder de front ces défis mondiaux.

 

La lutte contre le gaspillage alimentaire est absolument importante pour nous, car elle est liée à nos activités et à nos vies de bien des façons. Je crois que pour créer des solutions tangibles et un véritable changement systémique, nous devons faire converger notre objectif avec la créativité, l'innovation et la technologie. Notre partenariat avec Ananas Anam, associé à l'utilisation de cette innovation par des marques mondiales de style de vie, donne véritablement vie à cette convergence d'une manière nouvelle. Objectifs de neutralité carbone

 

L'upcyclage des feuilles d'ananas provenant de ses plantations contribuera également à l'objectif de neutralité carbone à l'horizon 2030 du plus grand producteur de fruits et légumes au monde.

 

Normalement, pour chaque tonne d'ananas récoltée, 3 tonnes de feuilles sont gaspillées, de sorte que la production de cuir végétalien permettra d'économiser 264 tonnes d'émissions de carbone par rapport aux 825 tonnes de feuilles d'ananas brûlées autrement. Notre promesse climatique est de nous approvisionner à 100% en énergie renouvelable pour nos installations de transformation et de réduire nos émissions de gaz à effet de serre de 50% par rapport aux niveaux de 2019", a déclaré le PDG de Dole Asia Holdings, Yutaka Yamamura, dans un communiqué l'année dernière.

 

Un impact social positif plus large Au-delà de la nouvelle l'initiative apportera de nouvelles sources de revenus aux coopératives à petite échelle et aux producteurs d'ananas aux Philippines.

 

Elle contribuera également à l'objectif d'Ananas Anam d'augmenter sa production et de se développer à partir de la moyenne entreprise qu'elle est actuellement.

 

Melanie Broye-Engelkes, PDG d'Ananas Anam, déclare notre partenariat avec l'entreprise Dole, notre socièté aux Philippines produit un volume beaucoup plus important de fibres de feuilles d'ananas, pour répondre à la demande sans cesse croissante de Piñatex, non seulement dans la mode, mais aussi dans les secteurs de l'ameublement et de l'automobile.

Travailler en étroite collaboration avec les équipes de Dole sur le terrain nous aidera à créer un impact social positif plus large parmi les communautés agricoles et à réduire continuellement notre empreinte environnementale en valorisant les déchets à l'échelle.

 

Chez Ananas Anam. Chez Ananas Anam, nous visons à relever les défis de notre époque en développant des produits innovants dans lesquels le succès commercial s'intègre au développement social, écologique et culturel et le favorise. En nous connectant à un niveau profond avec les personnes avec lesquelles nous travaillons, nous construisons des éco-systèmes qui sont liés entre eux, qui se développent de manière symbiotique afin d'apporter des changements positifs dans le monde.

 

ANIMAUX

Aucun, la production de cuir de banane ne nécessite pas l'abattage d'animaux.

 Tissus gris foncé issus de bananier une réelle alternative.

Préjudice : aucun, la production de cuir de banane ne nécessite pas l'utilisation d'animaux.

 

Les déchets de bananes sont parfois jetés dans les cours d'eau et, en se décomposant, ils appauvrissent l'eau en oxygène, ce qui menace les poissons et les micro-organismes. Les eaux de ruissellement des bananeraies des Caraïbes endommagent les estuaires et les récifs coralliens. Veillez à acheter des produits non OGM ou biologiques, car les pesticides nuisent à la faune et aux écosystèmes en contaminant le sol, l'eau, l'air et les plantes que mangent les animaux.

 

Le cuir de banane est-il végan ?

 

Végétalien

 

TRAVAILLEURS

Santé et sécurité : dangereux, exposition à des pesticides toxiques, des fongicides toxiques sont pulvérisés depuis des avions qui les survolent, après avoir été exposés à des produits chimiques, ils ressentent "des maux de tête, de la fièvre, des vertiges, des yeux rouges, des maux d'estomac, des nausées, des vomissements, des tremblements et des secousses, des démangeaisons, des nez brûlants, de la fatigue et des os douloureux", ils doivent utiliser des couteaux tranchants et des machettes, transporter de lourdes charges de bananes, boire de l'eau insalubre, harcèlement sexuel

 

Conditions de vie : mauvaises, en Équateur (le plus grand exportateur de bananes au monde), des enfants de huit ans travaillent dans des plantations de bananes où une journée de travail typique dure douze heures, environ 1% des travailleurs de la banane sont associés à des organisations de défense des droits des travailleurs, discrimination antisyndicale à l'embauche, manque d'accès adéquat aux toilettes.

 

Salaires : faibles, les enfants gagnent en moyenne 3,50 dollars par jour en Équateur, soit environ 60 % du salaire minimum légal pour les travailleurs de la banane. On estime que les travailleurs des plantations ne reçoivent que 1 à 3 % de la valeur au détail d'une banane.

 

Le cuir de banane...

 Cuir de feuilles de bananier imprimé en coueur beu vert.

Carré de tissus de feuilles de bananiers imprimés. 

Implique indirectement l'exploitation des travailleurs, les problèmes des travailleurs, les problèmes de droits de l'homme.

Quelles sont les utilisations du cuir de banane ?

Le cuir de banane est utilisé pour la fabrication de chaussures, de ceintures, de sacs à main et comme substitut du cuir de vachette.

 

Le cuir de banane est durable.

tissus, matériaux et textiles durables et de longue durée

Le cuir de banane est-il durable ou délicat ? Le cuir de banane est extrêmement résistant, imperméable et durable lorsqu'il est entretenu correctement.

 

Pour 5 vêtements produits, l'équivalent de 3 finissent dans une décharge ou sont incinérés chaque année !

 

L'une des raisons de ce gaspillage est le désir toujours plus grand de la société d'acquérir. La mode rapide (création d'articles à bas prix en grande quantité) est problématique pour un certain nombre de raisons et favorise l'attitude selon laquelle les vêtements sont presque jetables.

 

Mais une autre raison de la rotation rapide des vêtements est qu'ils ne durent tout simplement pas assez longtemps. Les accrocs, les taches, les déformations et les rétrécissements rendent les articles inutilisables et inacceptables pour la pile de dons. Évitez ces problèmes en achetant des matériaux de meilleure qualité, plus résistants et durables. Les articles préférés de la garde-robe qui durent des années et des années sont plus durables et réduisent la nécessité de les remplacer. 

 

Chaque seconde, l'équivalent d'un camion à ordures rempli de textiles brûle ou va à la décharge...

 

Gardez le minimalisme à l'esprit et achetez moins, empruntez et achetez des articles d'occasion. Les friperies offrent de nombreuses trouvailles uniques et peu coûteuses qui ont déjà fait leurs preuves !

 

Le cuir de banane est moyennement durable.

shopping durable, pour des marques et des produits écologiques et bons pour l'environnement

Le cuir de banane est-il écologique et durable ? Oui, dans l'ensemble, le cuir de banane est durable. Par rapport à d'autres fibres, la production de fibres de banane est extrêmement économe en ressources, renouvelable et largement disponible. Comparé au cuir de vachette traditionnel, le cuir de banane est globalement beaucoup plus durable.

 

Le cuir de banane peut être non durable si les bananes ne sont pas biologiques ou modérément durable si elles le sont.

 

Les cultures de bananes poussent généralement dans des climats chauds et tropicaux. Les principaux exportateurs mondiaux de bananes sont l'Équateur, la Colombie, le Costa Rica et le Guatemala. Les bananes ont tendance à parcourir de longues distances et les cultures utilisent plus de produits agrochimiques par hectare que toute autre culture dans le monde.

Les plantations de bananes présentent des taux élevés de monoculture, ce qui fait que la structure et la qualité du sol sont si mauvaises que les agriculteurs doivent utiliser des engrais chimiques pour favoriser la croissance des plantes et la production de fruits.

Les pesticides et les engrais contaminent les eaux souterraines et deviennent aéroportés, créant ainsi une pollution. La monoculture n'est pas un problème si le produit est biologique.

 

Avec le nombre élevé d'animaux élevés de façon non naturelle sur la planète au nom de l'utilisation humaine, notamment les ruminants (vaches, moutons, chèvres, cerfs, chameaux, etc.), ils émettent de grandes quantités de carbone et contaminent l'air, le sol et l'eau avec leurs déchets (excréments). Ces derniers sont également toxiques pour les écosystèmes et la faune. 

 

Wow ! ...Il est donc temps de commencer à utiliser des tissus, des matériaux et des textiles durables.

 

Le cuir de banane est végétalien mais peut-il avoir un impact négatif sur la faune?

vegan-matériaux

Le cuir de banane est-il végétalien ? Oui, le cuir de banane est végétalien, mais il peut avoir un impact négatif sur la faune sauvage.

 

Les déchets de bananes sont parfois jetés dans les cours d'eau. En se décomposant, ces déchets appauvrissent l'eau en oxygène, ce qui menace les poissons et les micro-organismes. Le ruissellement des bananeraies des Caraïbes endommage les estuaires et les récifs coralliens.

 

Les vaches, les moutons, les alpagas, les chèvres, les canards et les renards sont des animaux couramment exploités pour leurs peaux, leurs poils ou leurs plumes. En fait, des MILLIONS d'entre eux meurent chaque année simplement au nom de la mode. 

 

Il est plus facile que jamais de s'habiller et de décorer de façon végétalienne grâce à ce guide : Liste des tissus, matériaux et textiles végétaliens

 

Le cuir de banane est un matériau qui pose indirectement des problèmes de travail.

Les avantages d'acheter des produits issus du commerce équitable, des droits du travail, des droits de l'homme et des droits des travailleurs.

Le cuir de banane est-il un matériau qui présente des problèmes de travail connus ? À l'heure actuelle, il n'existe aucun rapport spécifique connu de mauvais traitements infligés aux travailleurs dans le cadre de la production de cuir de banane, mais la production de bananes suscite des inquiétudes.

 

Lors de la culture des bananes, les travailleurs sont exposés à des pesticides et à des fongicides toxiques pulvérisés par des avions qui les survolent. Après une exposition aux produits chimiques, les travailleurs peuvent ressentir "des maux de tête, de la fièvre, des vertiges, des yeux rouges, des maux d'estomac, des nausées, des vomissements, des tremblements, des démangeaisons, des brûlures aux narines, de la fatigue et des douleurs osseuses". Ils doivent utiliser des couteaux tranchants et des machettes et transporter de lourdes charges de bananes. Des rapports ont dénoncé la consommation d'eau insalubre et le harcèlement sexuel.

 

En Équateur (le plus grand exportateur de bananes au monde), des enfants de huit ans seulement travaillent dans des plantations de bananes où une journée de travail typique dure douze heures. Environ 1% des travailleurs de la banane font partie d'organisations de défense des droits des travailleurs et il existe une discrimination antisyndicale à l'embauche.

 

Les salaires des travailleurs sont généralement bas et les enfants des plantations de bananes gagnent en moyenne 3,50 dollars par jour en Équateur (environ 60% du salaire minimum légal pour les travailleurs de la banane. Les travailleurs des plantations ne reçoivent que 1 à 3 % de la valeur au détail d'une banane.

 

Ces mauvais traitements s'apparentent à de l'esclavage moderne. Les travailleurs ont souvent peur de signaler les problèmes car ils craignent de perdre leur emploi ou d'être expulsés. Les associations équitable se battent pour garantir de meilleures normes sociale. Nous pouvons améliorer la vie des gens simplement en faisant attention à acheter des articles certifiés équitables. 

 


0 commentaire
Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.

SERVICE CLIENT 24/7

Notre équipe est à votre disposition pour toute question sur nos articles ou votre commande.

PAIEMENTS SÉCURISÉS

La gestion de nos paiements en ligne sont 100% Sécurisés avec Stripe et Paypal.

LIVRAISON GRATUITE

Délais de livraison sont : 2 semaines pour l'Europe et de 3 à 4 semaines pour le reste du monde.

SATISFAIT OU REMBOURSÉ

Nous proposons le Satisfait ou Remboursé pendant 14 jours après réception des articles !